Bienvenue !

Dès aujourd’hui, les mille et un trésors de la Boîte Noire --pour ne pas dire les 30 mille films et séries télé--  sont disponibles à prix réduits.

Criterion : 20$
Avec pastille : 15$

DVD et BR : unité 10$, sinon 3/20$

Séries télé, coffrets documentaires : de 15$ à 25$ (par saison)

VHS 2/5.00$

-10% DVD neufs et produits dérivés
(Sauf commandes, étiquettes rouges et livres)

Veuillez noter que les Points Noirs et les certificats-cadeaux sont valides jusqu’au 31 mai.

 Bon cinéma !

 

 

Le 30 novembre 1986 naissait à l’angle des rues Rivard et Marianne une aventure si belle et si folle que les mots manquent pour la raconter. 

Du bachelier en littérature entouré de ses 350 vidéocassettes achetées usagées à ces centaines de fous du cinéma qui ont commandé, servi ou recommandé des films à notre adorable et innombrable clientèle –enfin, à la grande époque!-- chacun d’entre nous possède un bout de cette histoire emmêlée de découvertes, de coups de cœur et de coups de foudre, sinon du bonheur de revisiter les œuvres phares ou méconnues des maîtres de l’image en mouvement. 

Aux premiers moments de vie de la Boîte Noire, les tablettes ne recèlent qu’un film des frères Coen, Blood Simple, un seul Lars Von Trier, L’Élément du crime, sinon un seul Jarmusch, Stranger than Paradise que nous recommandons alors chaudement… ignorant bien sûr les productions à venir de ces créateurs d’exception…

Et à peine rangions-nous la colle et les ciseaux à bricoler des boîtiers pour La vie heureuse de Léopold Z que l’ONF nous vendait sans emballage, ou celui de La Loi du désir, premier Almodovar disponible en vidéocassette en Amérique du Nord, que nous connûmes nos premiers arrivages d’importations, 3 déménagements, 2 ouvertures de succursales, 5 ans d’édition du répertoire vidéo, 15 ans de publication du guide DVD, l’arrivée du disque laser, du DVD et du Blu-Ray, l’inauguration de 3 sites Internet et des centaines de collaborations avec les éditeurs, diffuseurs et artisans d’ici…

Les mots manquent.  Et puisque le mot qui systématiquement concluait les films de mon enfance est tombé en désuétude, le mot « Fin », nous l’éviterons.  Nous concluons simplement par merci et merci encore.  Des millions de fois.  À nos clients, amis, collaborateurs et fournisseurs. 

Merci pour cette aventure de la meilleure boîte vidéo au monde !

François Poitras
Président-fondateur
Boîte Noire